dimanche 4 septembre 2016

Edito Météo Blois - Semaine du 5 au 11 septembre 2016

Toujours pas de pluie cette semaine. Malgré un début de semaine qui sera plutôt mitigé, le temps redeviendra excellent à partir de mardi avec des températures encore bien estivales, de l'ordre de 28-30°C encore en fin de semaine (>30°C jeudi). Il n'y a donc pas grand chose à dire, et l'on ne s'attardera pas là-dessus. Il est remarquable que le temps reste ainsi aussi estival en cette début septembre, et cela reste assez conforme aux prévisions saisonnières que nous avons déjà faites. Toutefois, cela pourrait changer à partir de la semaine suivante, car nous avions évoqué une possibilité de quinzaine très perturbée à la suite. Est-ce que cela va se vérifier ?

Fréquemment vers la mi-septembre, on observe les premiers assauts d'air polaire sur l'atlantique, qui ramènent un flux d'ouest perturbé sur nos côtes. L'anticyclone, bien que bloqué cette semaine, commencera à subir ces assauts à partir du week-end prochain, ce qui le repoussera vraisemblablement plus à l'est. Les cartes sont donc complètement redistribuées à partir de ce point, et la tendance est complètement aléatoire pour la semaine suivante, nous allons discuter de ce que nous proposent les modèles à ce jour.

Anticyclone repoussé vers l'est vers le 11 septembre 2016.
Anticyclone repoussé vers l'est vers le 11 septembre 2016.

Commençons par le GFS, le modèle américain, qui est le modèle opérationnel qui propose les prévisions les plus lointaines. Celui-ci voit un retour progressif à un flux orienté d'ouest, avec une circulation de dépressions sur les îles britanniques. Situées plus ou moins au nord, elles apporterons donc quelques perturbations sur notre pays, avec peut-être même un pic très pluvieux vers le 15-16. Mais le modèle GFS exagère certainement un peu ce scenario du "pire", ce qui est fréquent à de telles échéances. En réalité, sur sa version ensembliste qui prévoit 20 scénarios possibles, seuls 20% d'entre eux n'envisagent ne serais-ce qu'une goutte de pluie. En effet, il semblerais que les anticyclones restent assez tenaces et les 80% de scénarios restants sont donc secs, une partie d'entre eux correspond même à une poursuite d'un très beau temps.

Le modèle opérationnel européen CEP ne va que jusqu'au mercredi 14. Toutefois, lui, est nettement plus optimiste. Après un petit coup de mou de l'anticyclone vers le 11 septembre, notre fameux "point pivot", il prévoit une version encore très anticyclonique du temps, les perturbations étant reléguées encore très au nord, mais avec toutefois des incursions d'air frais par le nord-est. Le CEP a le même problème que son homologue GFS sur cette période : il varie beaucoup autour de la moyenne de son ensembliste, ce qui rend donc la prévision peu fiable.

Le CFS, modèle saisonnier qui a plus d'inertie face aux actualisations des données, est également peu pessimiste car il voit encore de belles dorsales anticycloniques qui font de la résistance. Ses moyennes mensuelles maintiennent un temps très anticyclonique, plus sec et chaud que la normale.

Alors qu'on se pose la question de savoir si le beau temps va continuer, et que la sécheresse commence à devenir inquiétante, on essaie de voir un peu plus loin si l'on voit quelques gouttes de pluie. D'après l'étude des modèles, la moyenne des scénarios reste autour des 1015 hPa et même plutôt nettement au-dessus. Il apparaît donc assez probable que le temps reste globalement très beau à une ou deux perturbations de faible intensité près, voire perturbations atténuées et sans pluie comme aujourd'hui. Mais on l'a vu, le meilleur et le pire sont mathématiquement possibles, la météo de cette année nous l'a d'ailleurs bien illustré. On suivra les évolutions des modèles avec intérêt : restez branché sur le fil twitter !