dimanche 18 septembre 2016

Edito Météo Blois - Semaine du 19 au 25 septembre 2016

Voici l'automne, et le moins que l'on puisse dire c'est que le contraste est saisissant. De 33°C mardi, on a perdu 13°C dès le lendemain et si l'on inclut la journée de vendredi, la différence totale est de plus de 17°C en 3 jours. Ce week-end, nous sommes un peu en-dessous des normes de septembre, mais rien d'extraordinaire non plus, ces écarts sont tout-à-fait classiques de saison.

De manière factuelle, ce qui nous attend cette semaine, c'est donc bien un temps d'automne. Le temps sera généralement calme partout en France sous influence de l'anticyclonique scandinave, avec des températures de saison oscillant entre 16 et 20°C selon les jours. Météo France prévoit des brumes cette nuit et demain en région centre, et un temps qui restera globalement assez nuageux avec parfois des ondées faibles et localisées. Ce temps s'améliorera quelque peu au cours des jours suivants, avec un retour du soleil en journée alternant avec des passages nuageux. Mais l'automne est bien en place, et on retrouvera toujours un risque de brumes matinales notamment jeudi. Vendredi, la situation pourrait se dégrader en raison de l'affaiblissement de l'anticyclone mais la fiabilité n'est pas très bonne. Une poussée de l'anticyclone des Açores pourrait toutefois concerner le pays et conserver un temps assez agréable.

Décortiquons maintenant cette météo d'un point de vue plus technique. La situation météo est bloquée à nouveau, un anticyclone faisant de la résistance sur place du côté de la Scandinavie, pendant que l'atlantique tentera divers coups de boutoir dépressionnaires sur les îles britanniques, mais sans jamais trop arriver à percer sur la France. Déjà reléguées à d'assez hautes latitudes par un vaillant anticyclone atlantique, les dépressions vont glisser le long des hautes pressions vers le nord. Notre pays fait la jonction entre ces deux centres anticycloniques, et se retrouvera donc dans un marais barométrique indiqué par la quasi-absence de lignes d'isobares sur la carte synoptique.

Anticyclone sur la scandinavie, marais barométrique sur la france et assauts dépressionnaire atlantique.
Anticyclone sur la scandinavie, marais barométrique sur la france et assauts dépressionnaire atlantique.
Ce genre de situations est propice aux brouillards en présence de masse d'air humide, ce qui est le cas ici. De plus, nous sommes sous le flanc sud-ouest de l'anticyclone scandinave, situation propice aux subsidences créant des inversions. L'humidité, avec un vent généralement calme voire absent, favorisera le développement de brumes et brouillards plus ou moins localisés, notamment dans les vallées. Ils se dissiperont sans mal en journée par la force du soleil.

Les risques d'ondées en début de semaine seront dûs à l'apport d'air frais par l'est, via la dépression située sur l'Ukraine issue de la goutte froide de ce dimanche. Cet air frais fera baisser la pression en altitude et entretiendra une branche résiduelle de courant jet sur la France, associée à quelques petites divergences d'altitude propices à amplifier les petits mouvements convectifs au sol.


Petite branche du courant jet entretenue par la dépression ukrainienne.
Petite branche du courant jet entretenue par la dépression ukrainienne. On distingue également le courant jet principal dévié vers le nord par l'anticyclone.
L'anticyclone scandinave va s'affaiblir vendredi sous les coups d'un puissant creusement dépressionnaire. On peut voir cette puissante activité sur la carte de tourbillon absolu, où l'on matérialise l'intensité de la cyclogénèse. Ce sapement brutal pourrait laisser la part belle à une perturbation sur la France, ce qui explique probablement le degré d'incertitude indiqué par Météo France.


Intense activité cyclonique sur les îles britanniques qui vient saper l'anticyclone scandinave.
Intense activité cyclonique sur les îles britanniques qui vient saper l'anticyclone scandinave.


Plus à l'ouest sur l'Atlantique, on distingue également une importante activité cyclonique avec de nombreux et chaotiques noyaux de tourbillon absolu. Celle-ci va déformer le champ anticyclonique et provoquer une poussée de l'anticyclone des Açores vers le "trou" laissé par l'anticyclone scandinave. Cette évolution étant "pilotée" par un jet puissant, elle ne peut pas être abordée de manière totalement fiable à une telle échéance. Ceci contribue également à l'indice de fiabilité 2 émis par Météo France sur cette période et la suite des évènements pour le week-end.